La vaccination chez le chat

La vaccination chez le chat

Vaccination chez le chat

Qu’est-ce que la vaccination ?

Comme chez l’Homme, la vaccination a un double objectif :

  • protéger un individu contre des maladies infectieuses
  • protéger les populations de la circulation des agents responsables de ces maladies. Plus le nombre d’individus vaccinés est grand, plus la fréquence de la maladie diminue dans la population. Relâcher la pression vaccinale conduit à faciliter la ré-émergence de la maladie !

 

Que fait le vaccin sur l’organisme ?

Par l’injection d’un vaccin, on stimule le système immunitaire. Le système immunitaire sera prêt à se défendre efficacement lorsqu’il rencontrera le véritable agent infectieux. Ainsi l’animal ne présentera pas la maladie ou alors une forme atténuée.
Le système immunitaire va développer des défenses. Ces défenses sont des anticorps ou des cellules (macrophages, lymphocytes) qui vont bloquer l’agent infectieux dès son entrée dans l’organisme. Il existe des vaccins contre les virus, les bactéries et les parasites.

 

Quels animaux doivent être vaccinés ?

En France, tous les chiens et les chats ne sont pas bien vaccinés. Pourtant, la vaccination est utile à tous les animaux ! Pour que les vaccins restent efficaces, les rappels doivent être faits pendant toute la vie du chien ou du chat. Votre vétérinaire discutera avec vous du type de vaccins à administrer à votre animal en fonction de son lieu de résidence, de son mode de vie, de son âge.

 

Contre quelles maladies peut-on vacciner votre chat ?

La vaccination permet de protéger le chat contre différentes maladies. Selon le protocole choisi, différentes injections peuvent être nécessaires. Sur le carnet de vaccination, chaque maladie est identifiée par une lettre, souvent la première lettre du nom de la maladie ainsi que sur les vignettes apposées sur le carnet. Ainsi, un chat vacciné avec un vaccin CRPFeLV est vacciné contre le coryza (C + R), le typhus (P) et la leucose (FeLV).

C : Calicivirose (Coryza)

La calicivirose fait partie du syndrome coryza. Elle est due au Feline Calicivirus.
Elle entraîne des rhinites et des atteintes de la bouche. Le virus est localisé dans la sphère oro-pharyngée. Un certain nombre de chats est porteur chronique du virus. La vaccination vise à réduire les signes cliniques pour que la maladie soit moins grave si elle apparaît.

R : Rhinotrachéite (Coryza)

La rhinotrachéite ou herpesvirose fait partie du syndrome coryza. Elle est due au Feline Herpes Virus. Elle entraîne des rhinites et des atteintes des yeux. L’herpesvirus peut entraîner des kératites avec des ulcères cornéens.

P : Panleucopénie ou Typhus

La panleucopénie ou typhus, est due au Feline Parvo Virus. Elle est responsable d’une gastro-entérite hémorragique grave qui conduit souvent à la mort, surtout sur les jeunes chatons. La maladie est très contagieuse et le virus est très résistant dans le milieu extérieur. La contamination se fait par contact avec des chiens malades ou passage dans un environnement où des chats malades ont circulé.

L : Leucose (FeLV)

La Leucose est due au Feline Leukemia Virus, qui appartient à la famille des rétrovirus.
La contamination se fait entre chats via la salive, les matières fécales, les sécrétions nasales et oculaires, l’urine et le lait. Elle se fait donc par léchage, morsures, partage de la gamelle ou de la litière.

La maladie peut s’exprimer de différentes façons avec l’apparition d’affections récurrentes due à l’immunodépression, une anémie, un lymphome. La prévalence de la maladie a fortement diminué grâce à la vaccination. Entre la contamination et l’apparition de la maladie, plusieurs années peuvent s’écouler.

Ch : Chlamidophilose

La chlamidophilose est due à une bactérie, Chlamydophila spp. Elle entraîne surtout des problèmes oculaires (conjonctivites) et parfois respiratoires. La contamination se fait à partir d’un chat malade. Certains chats peuvent être porteurs chroniques.

 

La vaccination en pratique

La consultation vaccinale est un rendez-vous important avec le vétérinaire. C’est l’occasion de réaliser un véritable bilan de santé. Elle a pour objectif premier de vacciner le chien ou le chat pour le protéger contre les maladies infectieuses. 

La vaccination sur un animal jamais vacciné auparavant va demander plusieurs injections à plusieurs semaines d’intervalle. Le nombre d’injections et l’intervalle entre celles-ci seront déterminés par le vétérinaire.

La consultation vaccinale est aussi un moment d’échange entre le vétérinaire, l’animal et le propriétaire. Le vétérinaire va pouvoir examiner le chien ou le chat pour déceler tout problème. Cela pourra être l’occasion d’aborder la nourriture, le comportement, le suivi des problèmes de santé chroniques, la stérilisation médicale ou chirurgicale, les antiparasitaires, etc…

Sur un chiot ou un  chaton, chaque consultation vaccinale est l’occasion de faire un bilan sur la croissance, l’éducation, la nourriture. Sur un animal qui prend de l’âge la consultation vaccinale peut être l’occasion de faire un bilan senior, comportant entre autre un bilan sanguin.