Le comportement du chat

Le comportement du chat

Les chats sont des animaux territoriaux. Leur bien-être est directement lié à l’organisation de leur territoire. Afin d’assurer le bien-être de votre chat, son territoire devrait idéalement être bien organisé en zones clairement délimitées appelées champs d’activité.

Un chat a besoin d’avoir une zone définie pour chacune de ses activités : manger, dormir, se cacher, faire ses besoins, jouer et observer. 

Le chat se déplace d’une zone d’activité à une autre en prenant un chemin précis qu’il marque avec des phéromones.  Les phéromones sont des substances chimiques sécrétées en très faibles quantités par certaines zones du corps qui aident les chats à gérer leur territoire et à communiquer avec eux.

Les bases de l’équilibre comportemental du chat

Le chat requiert de la stabilité dans son environnement : lieu de vie, mobilier, individus et autres animaux. Il est nécessaire de différencier ses secteurs d’activité : un secteur pour l’alimentation, un secteur pour l’élimination, des secteurs pour le repos et des secteurs pour la distraction. Il délimite ses secteurs d’activité par des marquages : des secteurs de répartition d’odeurs à l’aide de phéromones ; des secteurs pour les griffades principalement proches des lieux de sommeil, des lieux de dépose urinaire qui sont également des marques de territoire.

 

Les chats utilisent donc différents types de marquage qui permettent ainsi de repérer leur état de quiétude ou de stress.

  • Marquages faciaux (sécrétés par des chats calmes) : Lorsqu’un chat se sent apaisé dans son environnement, il frotte sa tête contre des coins de meubles, de porte ou de murs afin de déposer des phéromones calmantes. C’est ce qu’on appelle le marquage facial. Les chats peuvent effectuer ce type de marquage sur des personnes ou des animaux en signe de confiance.
  • Marquages d’alarme (sécrétés par des chats stressés) : Lorsqu’un chat est soumis à un facteur de stress, ou si son environnement se voit modifié, il peut manifester son stress par des marquages urinaires, des griffades sur des surfaces verticales ou des largages de contenu de ses glandes anales. Les phéromones libérées lors de ces manifestations peuvent provoquer un état de stress chez d’autres chats s’approchant des marquages.