L’intoxication au chocolat

Le chocolat interdit aux chiens… et aux chats

Si le chocolat peut être un grand plaisir pour nous, il doit être totalement banni pour les animaux car il contient de la théobromine qui porte atteinte au système cardio-vasculaire, nerveux et rénal.

Le chien est l’animal le plus concerné. Il est très attiré par cet aliment et peut en ingérer en grande quantité. Mais le chat et le furet peuvent être également victimes de cette intoxication.

Par ordre de toxicité, le chocolat noir est le plus nocif, puis le chocolat au lait. Le chocolat blanc ne contenant que très peu de cacao voire pas du tout, le risque est réduit. Ainsi les cosses de cacao parfois utilisées comme couvre sol pour éviter la prolifération des mauvaises herbes sont dangereuses.

A la période de Pâques, le risque d’ingestion est évidemment plus élevé en raison de la présence en plus grande quantité de chocolat éventuellement à disposition.

Le chocolat renferme de la théobromine, substance à laquelle le chien est très sensible. Le chien est très sensible aux effets de ces substances car l’élimination est plus lente que chez l’homme, et la dose toxique est plus vite atteinte. Les principaux signes de l’intoxication sont la soif, les vomissements, les tremblements et/ou l’agitation. Parfois, à l’inverse, c’est un affaiblissement général. Les premières manifestations peuvent apparaître dans l’heure qui suit l’ingestion, mais également plusieurs heures après. Les symptômes durent 12 à 24h en moyenne.

Dans les cas les plus graves, des troubles cardiaques peuvent être détectés, un coma peut apparaître et l’intoxication à la théobromine présente dans le cacao est potentiellement mortelle. L’animal se remet sans séquelle dans le cadre d’une évolution favorable.

Si vous soupçonnez une intoxication de votre animal, contactez la Clinique Vétérinaire Pasteur au 02 35 76 05 05.