Abandon des animaux : un triste palmarès français…

Abandon des animaux : un triste palmarès français…

La France détient un triste palmarès européen : elle est championne de l’abandon de ses animaux. 100 000 animaux sont abandonnés chaque année, 60 000 le sont durant l’été. Avant les vacances, comme chaque année au mois de juin, la SPA et la Fondation 30 millions d’amis relancent une campagne de sensibilisation à ce phénomène peu glorieux.

Malheureusement, quelque soit l’angle d’attaque de ses campagnes médiatiques, l’abandon reste trop fréquent. Les principaux motifs pour les chiens et les chats sont : les portées inattendues, les déménagements, les facteurs économiques, la perte d’intérêt pour l’animal et le comportement problématique des animaux. Parmi les motifs les moins fréquents dont les allergies de l’entourage, la naissance d’un enfant ou le décès du maître, les vacances représentent un faible pourcentage dans la liste. Cependant, rapporté au nombre d’animaux possédés par les français, le nombre reste considérable.

En 2018, Nicolas Dumas, le Directeur Général Adjoint de la SPA précisait « Nous comptons sur le territoire 56 refuges qui sont tous à saturationEn trois ans, le nombre d’abandons a augmenté de 20 % pour les chats et de 6,5 % pour les chiens ». La saturation est aggravée par le fait que l’été le nombre d’adoptions est moins élevé. Les refuges sont parfois obligés de refuser des animaux. L’abandon est bien évidemment un traumatisme, une source de stress pour l’animal qui n’a plus de repère lorsqu’il se retrouve dans un environnement inconnu et enfermé avec des congénères. D’une manière plus générale, les gens préfèrent acheter leurs animaux en animalerie ou chez les éleveurs, c’est pourquoi un grand nombre de chats et de chiens ne trouve pas de propriétaire.

Dans le « meilleur des cas », le propriétaire emmène son compagnon à quatre pattes dans un refuge où il aura une chance d’être pris en charge. Mais il faut absolument éviter l’abandon sauvage, puisque l’animal se retrouve en fourrière. « Les animaux amenés en fourrière risquent l’euthanasie sous huit jours si personne ne les réclame », rappelle Jean-François Legueulle, Délégué général de la Fondation 30 millions d’amis. Il faut donc que les refuges puissent les récupérer. Cette fondation a versé l’été 2018 plus d’un million d’euros à 219 refuges répartis sur toute la France. « Cette aide est indispensable pour faire vivre les petits établissements saturés qui ont peu de moyens pour financer nourriture, opérations, vaccinations et stérilisations ».

Rappelons toutefois que l’abandon d’un chat ou d’un chien est réprimé par la loi. Si le propriétaire est retrouvé, il s’expose à une peine de deux ans de prison et 30 000 € d’amende.

Il est important d’évoquer le sujet de l’abandon. Les cliniques vétérinaires sont évidemment des lieux de fréquentation majeure de propriétaires d’animaux. Votre Clinique vétérinaire de Notre Dame de Bondeville souhaite apporter une pierre supplémentaire à l’édifice de la sensibilisation et contribuer à la diffusion de cette information.